Calculateur de biogaz

Calculez votre empreinte

Biogas calculator 3

Select substrate and MT/ Year input:

0

airbus 380

Un hectare équivaut à la place de parking d'un Airbus380

Un hectare équivaut à deux terrains de football.

Tous les biogaz ne sont pas créés égaux. Beaucoup dépend de la quantité et de la qualité du substrat, c’est-à-dire de la matière organique utilisée pour la digestion anaérobie. Lorsque ces matériaux sont isolés de l’oxygène dans un réservoir de digestion, ils sont sujets à des bactéries qui provoquent une décomposition chimique au fil du temps. À la fin du processus, deux composés gazeux (le méthane (CH4) et le dioxyde de carbone (CO2)) sont libérés. Le méthane est alors disponible pour la conversion en électricité ou comme carburant pour les transports. Dans certains cas, le biogaz doit être traité avant utilisation. Son efficacité et sa valeur sont estimées par un calculateur de biogaz.

Variables pour un calculateur de biogaz

Comme tout calculateur, une version évaluant le biogaz nécessite certaines données. Le type de substrat est bien sûr nécessaire pour tout calcul significatif de biogaz. Les matières premières peuvent varier considérablement, du compost de jardin aux graisses, des boues d’épuration aux coques d’avoine et au lactosérum, et des déchets végétaux aux myriades de fumiers : bovins de boucherie, vaches laitières, porcs et volailles. Le nombre de tonnes par an est également pris en compte dans le fonctionnement d’un calculateur de biomasse puisque la quantité de biogaz produite est en fonction de ces quantités. L’objectif est clairement de récupérer le plus de biogaz avec le moins de biomasse. Cela dit, la capacité de l’usine de biogaz aura une incidence directe sur les prix.

L’ampleur, le but et le processus de l’installation de biogaz sont également des éléments qui aident à estimer l’efficacité et la qualité des rendements de biogaz prévus. Les usines de biogaz sont conçues pour recevoir des matières organiques de certaines sources spécifiques, qu’elles soient d’origine agricole, municipale ou industrielle. Qu’il s’agisse d’un digesteur humide ou sec est également important : pour la digestion humide, le substrat est pompé, chauffé et agité tandis que pour la digestion sèche, il est simplement déposé dans le réservoir. Par ailleurs, l’utilisation à la fois du biogaz et du digestat (ce substrat qui reste après la digestion) joue un rôle pour un calculateur de biomasse.

Il existe des déterminants supplémentaires en ce qui concerne le calcul de la biomasse. Le pourcentage de composés contaminants dans le biogaz affecte définitivement l’efficacité et la valeur. De plus, le but du biogaz influencera la façon dont il est traité. La conversion en électricité, en carburant de véhicule comme gaz naturel renouvelable ou en un système de chauffage/chaudière ont chacune des exigences de volume et de traitement différentes. De plus, chacune de ces utilisations finales a des coûts uniques qui ne peuvent être généralisés. Enfin, le temps de rétention de la matière première détermine à quel rythme le biogaz peut être créé. Le nombre de jours nécessaires pour extraire la quantité optimale de biogaz de son substrat dépend souvent du substrat lui-même et de son volume. Néanmoins, le temps de rétention joue sur la vitesse globale de production.

En résumé

Les calculateurs de méthanisation servent plusieurs objectifs : ils peuvent donner des informations sur les spécificités de la production en termes de rejet de CH4 et de CO2, sur la meilleure utilisation du biogaz généré, sur des estimations de recettes anticipées, et sur les effets pour la réduction des gaz à effet de serre, entre autres. La précision des calculs repose en grande partie sur la précision des mesures d’apport.